Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 23:25

La position de Bernard Javaudin est totalement inacceptable, Monsieur l’inspecteur académique  parle de solidarité, alors que son calcul est purement comptable !

 

A vous de juger...

 

logo_ouestfrancefr.png

 

 

Moins d'heures aidées pour les élèves handicapés

 

na05_2788263_1_px_501__w_ouestfrance_.jpg

L'auxiliaire de vie scolaire assiste l'élève handicapé pour lui permettre de suivre sa scolarité le plus ordinairement possible. : Jérôme Fouquet

 Les besoins en auxiliaires de vie scolaire auprès d'enfants handicapés explosent. L'inspection d'académiede Loire-Atlantique a réduit de trois heures toutes les demandes supérieures à six heures.

Une décision radicale

« Mon fils est handicapé moteur et visuel avec un taux d'invalidité de 80 %. Et pourtant, il suit une scolarité normale dans un collège ordinaire de la métropole nantaise », explique une maman. Son garçon de 12 ans, l'année dernière en sixième, bénéficiait d'une auxiliaire de vie scolaire, AVSI, pour son suivi en classe. « Trois heures dans la semaine pour l'aider à lire les énoncés en mathématiques, explique-t-elle, l'aider à lui tenir son compas ou équerre. Une aide aussi pour se décharger de l'organisation de ses cahiers et autres affaires pratiques. »

Devant les bienfaits de cet apport, les parents font une demande de 9 h par semaine auprès de la maison départementale du handicap, (MDPH). Cette dernière leur notifie, après étude du dossier, seulement six heures. « Et là, j'apprends, par le réseau, que je n'aurai que la moitié de ces aides. Tous les dossiers de plus de six heures vont se voir supprimer trois heures », déplore la maman.

300 enfants en attente

L'inspection d'académie confirme cette situation dans un courrier daté du 9 septembre. « Je réduis de trois heures une grande partie des accompagnements afin de dégager des moyens nécessaires pour assurer la prise en charge de toutes les demandes de la MDPH », explique l'inspecteur d'académie, Bernard Javaudin.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes pour étayer cette décision. Depuis la création de la MDPH en 2006, les moyens de l'Éducation nationale pour pourvoir aux besoins d'auxiliaires de vie ont doublé. Pas assez pour suivre la demande des parents, notamment en Loire-Atlantique. Au 30 juin dernier, la MDPH a autorisé 13 698 heures hebdomadaires d'AVSI pour 1 426 élèves. « Nous n'avions que 11 470 heures disponibles. 231 élèves restaient en attente, rapporte Bernard Javaudin. Le bilan actualisé fin août tendait davantage vers 250, voire 300 élèves pour 3 000 heures en plus. »

Une nécessaire solidarité

L'inspecteur d'académie est catégorique : « Il n'est pas acceptable de laisser ces 300 élèves handicapés sans aucun accompagnement parce que leur notification est plus récente. » Les élèves ne bénéficiant que de trois heures ne seront pas concernés par cette mesure. Comme les autres enfants aux handicaps lourds. Cette décision va davantage toucher les jeunes souffrant par exemple des troubles dits des « dys » (dyslexie, dysgraphies, dyspraxies.) « Avec la MDPH, nous avons commencé des démarches pour accompagner ces enfants-là. Il faut réussir à former les enseignants à d'autres outils et ainsi éviter le recours à des AVSI. Je reconnais que ce travail est long et ne peut répondre tout de suite à la demande. D'où ma décision. »

Élisabeth BUREAU.

Ouest-France

Partager cet article

Repost 0
Published by collectif44-hse
commenter cet article

commentaires

AVSI 03/10/2010 15:24


L'économie est de 100% pour l'éducation nationale. Sachez quand même que nous n'avons toujours pas signé de contrat et que donc pour l'instant, nous n'avons pas été payés. Bientôt, les AVS-I de vos
enfants n'auront plus les moyens d'assurer leur survie...


un pion de l'IA 02/10/2010 14:34


C'est sur que l'IA va faire des économies puisque la moitié des AVSi du département (dont moi....) ne toucheront pas notre salaire en septembre et octobre... la régularisation sera (au mieux) faite
en novembre !!!!
En attendant comment faire pour payer nos factures et nourrir nos enfants ???


une maman du 44 14/09/2010 14:15


C'est une pure hypocrisie de la part de l'inspecteur académique, puisque cette réduction des heures d'accompagnement a eu pour effet de réduire les contrats des AVSI en poste. Qui s'en plaignent
bien-sûr!Celle de mon fils passe d'un contrat temps plein de 24h à 21h, et elle n'est pas la plus mal lotie. Certains ont vu leur temps de travail, et donc leur rémunération, divisé par 2! Les
notifications MDPH auraient donc pu être honorées. Le but de cette décision n'était pas de satisfaire plus de demandes, mais bien de faire des économies, sur le dos de nos enfants, et mettant ainsi
en péril leur réussite scolaire!!! Comment les autres académies ont-elles fait pour préserver nos enfants?


Fouqueray 13/09/2010 15:38


La vraie solidarité c'est de mettre en place les moyens nécessaires pour que tous les enfants puissent bénéficier d'une aide égales a l'intégralité des heures attribuées par la MDPH. Pas une heure
de moins !!!

Selon mes calculs 3000 heures hebdo manquantes cela représente un budget d'environ 36000 euros par semaines soit a peine 2 millions d'euros par an (en comptant sur 52 semaine).

C'est une goutte d'eau dans le budget de l'académie de Nantes qui s'élève à plus de 3 milliards d'euros (cela représente 0,1% du budget total).

Il faut arrêter de nous prendre pour des truffes !!!


Présentation

  • : collectif44-hse.over-blog.com
  • Contact

Profil

  • collectif44-hse
  • blog dédié au combat pour l'intégration des enfants handicapés en milieu ordinaire
  • blog dédié au combat pour l'intégration des enfants handicapés en milieu ordinaire

LE TEMPS PASSE...



Recherche

PETITION, RECOURS TRIBUNAL, ..

Archives

Pages

Catégories

COMPTEUR

compteur pour blog