Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 21:05

Rencontre avec B. Javaudin IA 44


bernard-javaudin.jpg

1 - Lors de la première rencontre avec Bernard Javaudin, inspecteur académique de Loire-Atlantique, des éléments comptables nous ont été communiqués. En effet pour la Loire-Atlantique, 1289 élèves sont actuellement accompagnés par des AVSI, 15% de ces élèves n’ont pas vus de baisse de leur accompagnement. 230 sont en attente de notification, et l’on peut supposer que là aussi 15% garderont leurs heures d’AVSI en totalité.

En faisant un calcul simple, sur les 1511 élèves accompagnés, 226 ne perdront pas de temps, en revanche 1285 verront au minimum leur accompagnement baisser de 3h00 par semaine.

Là encore, un calcul simple démontre l’ampleur du désengagement de l’éducation nationale vis-à-vis de nos enfants. En effet, si 1285 élèves perdent 3 h00 par semaine, le cumul des heures d’accompagnement qui ne sont pas honorées s’élève à 3855h00 hebdomadaire environ ! Edifiant non !

Dans ce calcul n’est pas comptabilisé les heures d’AVSCO supprimées, les demandes initiales qui n’ont pas été honorées, ainsi que les élèves qui n’ont toujours pas d’AVSI, étant donné que je n’ai pas encore de bilan comptable sur ces deux problématiques…

L’éducation nationale ne se donne pas les moyens de sa politique, d’ailleurs, d’autres départements sont touchés par ces mesures de restriction budgétaires…

Imaginons alors l’ampleur du désastre…

 

Situation au 20 septembre 2010 :


1-  1289 élèves accompagnés par des AVSI sur le 44
2-   230 élèves en attente de notification MDPH (CDAPH d'octobre)
3-  1511 élèves seront accompagnés par des AVSI, sur ces 1511 élèves, 15% n'ont pas vus de baisse de leurs heures d'accompagnement
4-  soit  226, c'est le nombre d'élèves sans perte de temps
5-  1285 c'est le nombre d'élevés qui ont vus une diminution de trois heures au minimum de leur accompagnement
6-  3855, c'est le nombre d'heure par semaine économisé par l'inspection académique sur le dos de nos enfants
7-  Dans ce calcul, ne rentre pas en ligne de compte les premières demandes qui n'ont ^pas été honorées, ainsi que l'inadmissible suppression des postes d'AVSCO dans les CLIS1.        Ces chiffres émanent de l'inspection académique, ils sont donc fiables, c'est sans conteste possible un désengagement de grande ampleur auquel nous assistons

 

 

2 - Deuxième rencontre avec l’inspecteur académique après un délai de un mois, afin de faire un état des lieus sur la situation. Le bilan chiffré après un « saupoudrage chirurgical » est loin d’être à la hauteur des besoins. Encore une fois l’état ne respecte pas ses obligations, malgré la volonté certaine de Bernard Javaudin ainsi que de ses services, de mettre en place un accompagnement de qualité, on s’aperçoit que les décisions sont prises à un autre niveau. C’est donc bien vers les hautes sphères de l’état qu’il faut se tourner, car c’est réellement un choix politique de minorer les moyens pour l’accompagnement des enfants porteurs de handicaps scolarisés en milieu ordinaire.

 

Situation au 20 septembre 2010 : 


1-  1513 élèves accompagnés par des AVSI sur le 44. 

2-   230 élèves en attente de notification MDPH (CDAPH d'octobre)

3-  1513 élèves seront accompagnés par des AVSI, sur ces 1513 élèves, 300 n'ont pas vus de baisse de leurs heures d'accompagnement

4-  300, c'est le nombre d'élèves sans perte de temps

5-  1213 c'est le nombre d'élevés qui ont vus une diminution de trois heures au minimum de leur accompagnement

6-  3639, c'est le nombre d'heure par semaine économisé par l'inspection académique sur le dos de nos enfants

7-  180, c’est le nombre d’élèves n’ayant aucun accompagnement malgré une notification MDPH. 

8-  Ne sachant pas combien d’heures d’accompagnement ont été notifiée pour ces 180 élèves, le calcul se fera sur une base de 6 heures hebdomadaire par enfant, ce qui est un minimum je le concède, mais cela nous permettra de mettre en perspective les manques au niveau comptable dans l’accompagnement AVSI.

1080, c’est le nombre d’heures qu’il manque à ces élèves.

 

9- 4719 heures hebdomadaires manquants pour l’accompagnement AVSI des enfants sur la Loire-Atlantique. C’est ce nombre qu’il faut garder à l’esprit, c’est en effet se qui résulte du désengagement de l’éducation nationale et en définitif de l’état en faveur des enfants porteurs de handicaps…

 

10- Sur 32 CLIS1, seules 13 ont actuellement un AVSco, nous sommes loin du compte, et quand bien même le département de Loire-Atlantique est l’un des rares à mettre des AVSco dans les CLIS (dixit  Bernard Javaudin), , nous devons tout mettre en œuvre afin de rétablir les équilibre très souvent instables dans ces classes spécialisées, et permettre ainsi que le soutient de cet auxiliaire de vie puisse d’apporter une aide essentielle à l’enseignant.

 

11- 61 emplois aidés sont en cours de recrutement pour pallier aux manques actuellement constaté.

 

12- Les réserves de l’inspection académique :

-      278 heures d’AVSI, soit 8 postes budgétaires.

-      171 heures d’AVSco, soit 3 postes budgétaires.

-      79 contrats aidés.

Ces postes sont réservés aux futures notifications MDPH, qui devraient subvenir d’ici la fin de l’année civile. Ce qui restera comme moyens, devra  être attribués au cas par cas en vue d’une régularisation des heures notifiées par la MDPH, et qui ont été amputées de 3 heures en début d’année scolaire.

 

Voilà ce que l’on peut dire après cette deuxième rencontre, malgré tout on perçoit très clairement que le désengagement se situe à un autre niveau, et que c’est clairement dans les plus hautes sphères de l’état que les leviers peuvent être actionnés.

Prochain rendez-vous fixé fin janvier, afin de faire un nouvel état des lieux.


Nous avons l’engagement de Bernard Javaudin de concerter les parents assez tôt dans l’année, afin de les informer de sa position pour la rentrée 2011/2012 en ce qui concerne la scolarisation, ainsi que l’accompagnement individuel des enfants porteurs de handicaps en milieu ordinaire. Cette démarche qu’il veut initier a pour but de ne pas réitérer la rentrée catastrophique que les parents, et je rajouterais les enfants, viennent de vivre.  Dans un souci de cohérence, il désire réévaluer les besoins pour la prochaine année scolaire, et ce très tôt, c’est pourquoi il va compter sur une hausse de 30% des accompagnements AVSI pour la prochaine année. Attention ! Cela ne veut pas dire que les moyens seront mis en place pour assurer une prise ne compte de la totalité des notifications émises par la MDPH, ainsi que de la totalité des heures prescrites…

 

ia44qd.jpg


Le combat continue donc, et il est évident que la situation devra vraisemblablement se jouer,  pour un certain nombre de famille, devant le tribunal administratif…A suivre….

Partager cet article

Repost 0
Published by collectif44-hse
commenter cet article

commentaires

Sylvie D'ARRAS 23/10/2010 09:47


Bonjour,
Merci pour ces comptes-rendu qui nous éclairent sur les positions de chacun. On constate qu'il est indispensable que nous soyons solidaires. En maintenant la pression sur les institutions, nous
pourrons faire valoir notre droit et le droit de nos enfants handicapés et en souffrance scolaire. Ceux-ci doivent bénéficier de toutes les chances qu'offre "l'école de la République", comme me le
sermonnait haut et fort un inspecteur de l'éducation nationale que j'ai rencontré il y a quelques mois, pour lui exposer les problèmes de Noémie.
Notre famille est prête à s'engager au côté du Collectif pour faire valoir ses droits et ceux de tous les enfants auprès du Tribunal Administratif.
Bon Week end.
Cordialement
Sylvie D'ARRAS

"L'union fait la force" - Esope


Présentation

  • : collectif44-hse.over-blog.com
  • Contact

Profil

  • collectif44-hse
  • blog dédié au combat pour l'intégration des enfants handicapés en milieu ordinaire
  • blog dédié au combat pour l'intégration des enfants handicapés en milieu ordinaire

LE TEMPS PASSE...



Recherche

PETITION, RECOURS TRIBUNAL, ..

Archives

Pages

Catégories

COMPTEUR

compteur pour blog